Le régiment du Béarn



Nous sommes en 1755. Les colonies et l'Angleterre contestent de plus en plus la vallée de l'Ohio et l'Acadie, possessions françaises. Le Roy et ses ministres décident alors qu'il est temps d'agir en envoyant un bataillon de quelques régiments des troupes de terre, pour servir dans les colonies d'Amérique. Le régiment de Béarn embarquera donc à Brest avec son commandant, le baron Dieskau en cette glorieuse année, afin de prêter main forte aux canadiens.

Le reste du second bataillon affrontera les troupes de Wolfe sur les plaines d'Abraham le 13 septembre 1759 et s'y conduira vaillamment comme à son habitude.

Le régiment de Béarn est instauré dans cette province des Pyrénées le 3 septembre 1684 sous Louis XIV. Son second bataillon (556 hommes à son arrivée en 1755) participe aux campagnes d'Amérique dont le siège de Fort Frontenac, Fort Niagara, Oswego, Fort Bull, William-Henry, Carillon, Québec et enfin Sainte-Foy en 1760.

Le régiment portait les couleurs habituelles pour l'infanterie française de l'époque, soit un justaucorps blanc (couleur du Roy) aux parements rouges. Le blanc sera ainsi principalement employé jusqu'à la révolution française, où l'on adopte le bleu comme couleur des troupes de la Révolution.

Notre détachement de Québec est pour sa part à la recherche constante de nouvelles recrues pour joindre ses rangs. Que vous soyez musicien ou simple passionné d'histoire militaire, votre place est parmi nous.